fbpx

PROM 70C BROTHERS IN ARMS

5 pilotes, 50 ans plus tard

« Ma formation de pilote de Mirage a eu un impact signifi catif sur ma vie et restera toujours l’un de mes plus beaux souvenirs. » Signé : Philippe. Ces mots célèbres sont de la main du Roi Philippe de Belgique dans son avant-propos du livre Mirage 5B. Il y a tout juste 50 ans, la Force Aérienne belge a introduit la formation des pilotes sur les Mirages 5, appareils de combat construit en France. Des liens étroits sont nés entre ces pilotes, ce que RateOne a pu ressentir en rencontrant cinq d’entre eux dans l’imposant Club Prince Albert au cœur de Bruxelles.

L’histoire des premiers jeunes pilotes à faire leur conversion sur le Mirage 5. Après avoir suivi leur écolage en tant que candidat offi cier et candidat élève pilote de la Promotion 70C: qui sont-ils et que sontils devenus apprès avoir quitté la Force Aérienne belge? Un lien solide s’est établi entre eux lors des diff érentes phases de leur écolage militaire de base, ensuite leur conversion sur Stampe & Vertongen SV4bis, Marchetti 260 SF, Fouga Magister pour enfi n, au bout de trois ans obtenir le brevet de pilote militaire après avoir réussi à l’école de pilotage avancé sur Lockheed T-33 Shooting Star. Ils sont sept à réussir. Aujourd’hui ils sont encore cinq. Deux des sept brevetés sont décédés suite à un accident d’avion. Nous accordons la parole à chacun d’entre eux.

Alle piloten samen
Tous les pilotes ensemble

XAVIER “XAV” ELLEBOUDT

Il y a 50 ans, un 15 Décembre 1969, ils étaient mes voisins de chambrée et tous, qu’ils soient néerlandophones ou francophones, avec l’envie de devenir pilote de chasse ou pilote, tout simplement! Ils sont devenus mes copains et très vite et jusqu’à aujourd’hui, ils sont mes meilleurs amis. Au départ, rien ne nous liait si ce n’était que de se défendre contre les anciens qui venaient nous baptiser.

XAVIER “XAV” ELLEBOUDT
Xavier “Xav” Elleboudt

Au fur et à mesure de notre progression, qui a commencée par le SV4bis sur lequel il fallait être lâché solo avant de passer sur Marchetti SF-260M, l’élimination due aux critères sévères a très vite contribué à nous rapprocher et, surtout, à s’entraider mutuellement. .L’évènement tant attendu a eu lieu le 18 avril 1972: la remise des ailes. C’est à cette phase que la Promotion se divise et que j’ai été affecté sur Mirage-5 avec déjà mes amis Steve (“Poly”), Dany, Guy, Christian et Jean-Claude, ces deux derniers nous ont quitté inopinément. .Quant à René (“Chouchou”), les têtes pensantes de la Force Aérienne avaient déjà décelé en lui ce talent d’instructeur dont profitèrent les élèves-pilotes Français par la suite. Je reste sur Mirage 5 jusque medio 1975, et suite à des soucis de colonne vertébrale je suis transféré sur Marchetti-SF-260M à Tienen-Gossoncourt comme instructeur vol. Ce que je fis jusque fin 1984. Pendant ces années-là, j’ai représenté avec beaucoup de fierté comme d’honheur et plaisir la Force Aérienne et quelque part aussi la Belgique, en tant que membre de la patrouille acrobatique The Swallows avec mon grand ami Dany, à ne pas l’oublier, qui était aussi instructeur. Quelle période! Après quoi, j’ai été aff ecté sur Lockheed C-130 Hercules comme copilote puis commandant de bord et pour terminer comme instructeur sol, vol, tactique et simulateur. Et comme en politique, il faut savoir employer les bons arguments pour convaincre: ce que je fi s, et je fus autorisé ensuite à présenter le C-130 en démonstration lors des meetings belges et européens. Comme la plupart d’entre nous à 45 ans, j’ai pris la retraite avec l’intention de ne plus voler. Mais après cinq ans d’activités multiples dont deux ans au service technique de la Sabena et surtout après les arguments convaincants de mes amis de la 70C, j’ai réétudié pour obtenir la licence de pilote de ligne. Suite à quoi, j’ai volé sur Boeing 737 chez Citybird jusqu’à sa faillite en 2001. Depuis lors et jusqu’à ce jour, soit 18 ans déjà, je me trouve en Angola comme instructeur sol, vol en commençant d’abord sur les Falcons de la Compagnie Pétrolière d’Angola (SonAir) et ce, pour une bonne partie avec un autre grand ami de la confrérie 70C: Guy Rasse. Depuis fi n 2015, je suis aff ecté avec les mêmes fonctions à la fl otte présidentielle sur les Bombardiers Global Express. Pour conclure je contredirai le dicton : “Loin des yeux, loin du cœur.” Malgré mes absences prolongées, ma famille la 70C me manque toujours même après 50 ans et nous ne serions pas ce que nous sommes sans cette amitié indéfectible.

DANIEL “DANY” PAYEUR

Je rentre à la Force Aérienne en décembre 1969 dans la promotion 70C. Nous volons sur SV4bis, Marchetti, Fouga Magister et T-33 avant de recevoir nos ailes en avril 72. Je commence ma carrière de pilote sur Mirage 5 à la 2ème Escadrille de Florennes. Après trois ans je suis muté à  la 40ème Escadrille de Koksijde. Je vole d’abord sur l’hélicoptère Sikorky S-58, puis, pour l’arrivée du Seaking, je suis sélectionné  avec trois autres pilotes pour suivre la conversion d’instructeur à la Royal Naval Base Culdrose, en Angleterre. Après plus de deux ans, je rejoins Gossoncourt à l’instruction de base sur Marchetti SF 260 comme instructeur. Là aussi, pendant trois ans, avec mon ami Xavier Elleboudt nous formons The Swallows, la patrouille de démo sur Marchettti. A l’arrêt de la patrouille pour raisons budgétaires, je pars à Brustem comme instructeur sur Alpha Jet.  Peu après, je pars pendant quatre ans aux Etats-Unis comme instructeur sur T-38 Talon dans le programme de formation des pilotes de l’OTAN (ENJJPTP) à la U.S. Air Force, Sheppard Air Force Base au Texas (USA).

DANIEL “DANY” PAYEUR
Daniel “Dany” Payeur

A mon retour en Belgique, je suis basé à Brustem au  centre de formation et d’évaluation des instructeurs, comme instructeur et examinateur sur Alpha Jet et Marchetti.  J’ai aussi eu le privilège et l’honneur de représenter pendant quatre ans la Force Aérienne Belge avec l’ Alphajet Solo Display. En 1992 je gagne le SuperKing Solo Jet Trophy à l’IATA à Boscombe Down (UK). Retraité de la Force Aérienne à 45 ans, j’entame une nouvelle carrière civile d’abord en tant que Instructeur au club de l’OTAN, puis instructeur IFR chez Aviasud à Liège.  Puis, je serai engagé chez DHL où je volerai pendant trois ans sur Boeing 727.  Je rentre ensuite comme commandant de bord sur les appareils AVRO à Delta Air Transport, une filiale de Sabena, devenue Brussels Airlines. J’y  suis détaché pendant environ neuf mois au Royal Flight Bahrain comme pilote du roi. Je prends ma retraite définitive en 2011 de chez Brussels Airlines après 42 années d’aviation. Après 50 ans, la promotion 70C est toujours là et ensemble.

GUY “GUY” RASSE

Je suis né en novembre 1950. En 1966 je m’inscris chez les Cadets de l’Air et en juillet 1968 j’obtiens mon brevet B en planeur. En décembre 1969 je rejoins la Force Aérienne au sein de la 70C à Gossoncourt. La 70C sera la promotion de toutes les surprises, en effet nous serons les derniers élèves pilotes en SV4bis et les premiers en Marchetti SF-260. Sur Fouga Magister nous dirons au revoir à la dernière promotion hollandaise issue du programme de coopération entre la Belgique et la Hollande, et par la suite la première promotion à voler en Lockheed T-33 Shooting Star en Belgique au sein de la nouvelle 11ème Escadrille. Breveté pilote Faé le 18 avril 1972, la majorité de la prom rejoint la 8ème Escadrille pour y effectuer sa conversion en Mirage 5B. Après un bref passage à la 1ère Escadrille, en avril 1973 je suis transféré au 1er Wing à Beauvechain pour y suivre une conversion sur F-104 et rejoindre la 349ème Escadrille. En juillet 1979, je passe le cap des 1.000 heures F-104 et serai le dernier à Beauvechain car la conversion sur F-16 commence. En septembre 1986 j’obtiens ma qualification d’instructeur F-16 au sein de l’OCU, j’y cumule les fonctions d’instructeur, pilote essayeur et Flight Safety Officer au QG Comdt TAF.

GUY “GUY” RASSE
Guy “Guy” Rasse

Août 1991. Je fête mon passage de 2.000 heures F-16 et en novembre je quitte cette superbe machine pour rejoindre la base de Geilenkirchen pour y entamer ma conversion sur Boeing E-3A AWACS. Après plus de 2.000 heures et 100 missions de support pendant la guerre de Bosnie je suis mis à la retraite en décembre 1995. En janvier 1996 commence ma vie de pilote civil, vols charter en DC-10 chez ChallengAir, SkyJet et autres. En mai 1999 changement de type d’avion, qualifi cation A320/319 chez Constellation Airlines et Air Belgium. Suite à plusieurs fermetures de compagnies, départ pour Bahrain, vol chez Gulf Air. En avril 2004 changement d’orientation et départ pour l’Angola pour y voler en Falcon 900EX EASy dans le Flight VIP de la SonAir. En 2007 le Flight se dote d’Airbus A319 CJ VIP, donc retour en Airbus basé principalement en Chine et à Hongkong. Le type de mission de ce Flight m’a permis de voler en Afrique, Asie, Europe et Amérique du Sud et exceptionnellement, plusieurs fois en Corée du Nord. De retour en Belgique, j’ai eff ectué mes derniers vols avec Brussels Airlines en A320/319. Retraité, je continue à voler comme pilote de loisir en Piper L-4J à Temploux.

POLYDORE “STEVE” STEVENS

J’ai eu le privilège d’être un des premiers à faire une conversion sur Mirage 5 à la base de Bierset au 3ème Wing Tactique immédiatement après avoir reçu mes ailes de pilote militaire. Ensuite j’ai volé pendant trois ans en tant que pilote opérationnel lors de multiples missions OTAN et exercices nationaux. Pour des raisons familiales j’ai intégré le 15ème Wing de Transport ce qui m’a permis de voler sur pratiquement tous les types d’avion. Des missions opérationnelles réelles et des missions humanitaires m’ont permis d’acquérir un vaste bagage aussi bien pratique que théorique dans le domaine de la gestion des opérations. Après avoir honoré mon contrat j’ai quitté la Force Aérienne pour rejoindre le milieu de l’aviation civile. Pendant plus de sept ans j’ai occupé le poste de conseiller en matière d’aviation de transport à l’Union Européenne et plus particulièrement chez E.C.H.O ( European Community Humanitarian Office ). Basé à Nairobi (Kenya) j’ai été à la base du concept ECHO-Flight qui soutient les opérations humanitaires financées par l’Union Européenne plus particulièrement en Afrique. Grâce à mes contacts avec la Force Aérienne, j’ai réussi à intégrer les avions Hercules C-130 à ces opérations humanitaires dans un environnement très réaliste et sans oublier l’aspect visibilité, c’est à dire la mise en valeur de la Force Aérienne. Lors de la crise du Rwanda, et plus spécifiquement le génocide en avril 1994, j’ai pu rendre service à la Force Aérienne. En tant que officier aviateur de réserve, j’ai participé aux opérations aériennes menées depuis Nairobi sur Kigali (Rwanda). Mes activités dans le monde de l’aviation m’ont amené à parcourir non seulement l’Afrique ( Congo, Angola, Somalie, Soudan, Kenya, Tanzanie, Mali, et cetera) mais aussi de travailler dans d’autres pays (Pakistan, Afghanistan, et cetera) sur d’autres continents. Je suis convaincu que c’est grâce à mon expérience et qualifications obtenues lors de ma carrière à la Force Aérienne belge que j’ai pu accomplir mon rêve.

POLYDORE “STEVE” STEVENS
Polydore “Steve” Steven

RENÉ “CHOUCHOU” SCHOUBBEN

de l’Air française pour une période de deux ans. Après la formation à Aulnat (Clermont-Ferrand) j’ai été instructeur sur Fouga Magister à Cognac. Ensuite je suis rentré en Belgique à Saint-Trond comme instructeur sur Lockheed T-33 Shooting Star. Ayant le nombre d’heures de vol requis, j’ai effectué un conversion sur Lockheed F-104 Starfighter puis j’ai été muté à l’Escadrille 349. Après quatre ans sur la fusée, nous avons été avec mon copain de prom Guy Rasse deux des premiers pilotes à être convertis sur F-16. Après une période de trois ans comme commanding officer (CO) du Operational Conversion Unit (OCU) F-16 je refais un court séjour au Quartier Général de la Force Aérienne Tactique (QG Comdt TAF) avant d’être affecté au Airborne Warning and Control System (AWACS) sur Boeing 707 à la base de l’OTAN à Geilenkirchen en Allemagne. Après six ans et un peu moins de 200 missions au-dessus de l’ex-Yougoslavie pendant la guerre de Bosnie j’ai l’occasion de rentrer à la Delta Air Transport (DAT) dans e groupe Sabena à Bruxelles pour voler sur Avro 85/100. A la faillite de la Sabena je suis engagé par la compagnie Air One à Milan-Linate sur Boeing 737. Ensuite ce sera dix ans chez Ryanair dont six ans à Charleroi. Après 30 ans de carrière comme pilote militaire et 15 ans comme pilote de ligne je prends ma pension bien méritée. En conclusion, chaque diff érente période de ma carrière m’a toujours apporté quelque chose de nouveau et surtout à chaque fois, un nouveau challenge. Cependant ma période comme pilote de chasse sur F-104 et F-16 a été la plus enrichissante et la plus passionnante.

RENÉ “CHOUCHOU” SCHOUBBEN
René “Chouchou” Schoubben

Aujourd’hui les cinq de la Promotion 70C se voient régulièrement et échangent leurs souvenirs ainsi que leurs expériences acquises à la Force Aérienne et lors de leurs carrières ultérieures dans l’aviation civile aux quatre coins du monde. Il sont et resterons des Brothers in Arms.

 

Source: RateOne édition 09